Pays d’Aix, pour une qualité de vie supérieure

Marché de l’emploi dynamique et attractivité touristique caractérisent la belle Aix-en-Provence. Idéalement située sur l’axe provençal allant des Pyrénées jusqu’aux Alpes, la ville de 150 000 habitants et ses communes voisines n’ont de cesse d’attirer les nouveaux arrivants en quête de soleil.

Riche d’histoire et de culture, Aix-en-Provence offre une qualité de vie hors pair à ses habitants. Pas étonnant dès lors que la cité aux milles fontaines soit dans le top 5 des villes affichant les prix immobiliers les plus élevés de France. Séduisante et à taille humaine, Aix est en effet la troisième ville de France en termes de PIB par habitant.

Les valeurs sûres

Si les étudiants s’arrachent les petits appartements du centre-ville historique, mieux vaut se tourner vers les Allées provençales pour bénéficier d’appartements neufs. Ce secteur permet de profiter du charme du centre-ville, sans avoir à subir les désagréments de l’animation nocturne. À dix minutes à pied du centre-ville, les familles bourgeoises préfèrent quant à elles le quartier de la Torse, où se trouvent des établissements scolaires réputés. Enfin, les actifs travaillant à l’extérieur d’Aix apprécient le quartier du Pigonnet. Sa proximité avec le nœud autoroutier leur permet de rejoindre Marseille en seulement 20 minutes.

Les quartiers qui prennent de la valeur

Dans le cadre du plan Campus Mirabeau, de nombreux bâtiments au sud de la ville ont eu droit à une nouvelle jeunesse. À terme, près de 750 logements étudiants devraient être rénovés. Mais c’est surtout du côté de Luynes que la demande ne cesse de croître. Désireux d’habiter à proximité de leur travail, de nombreux salariés cherchent en effet à habiter dans ce quartier. En ce sens, le plan local d’urbanisme prévoit la construction de 700 logements par an.

Pourquoi choisir le Pays d’Aix ?

Des salaires plus élevés qu’ailleurs, des PME performantes, un taux de chômage inférieur aux moyennes nationales et régionales…  Le Pays d’Aix s’appuie sur une économie de pointe, dans des domaines aussi variés que l’énergie, la micro-électronique, les transports, l’agro-alimentaire, la santé ou encore la cosmétique. Tournée vers l’avenir, l’agglomération compte deux pépinières d’entreprises, à Pertuis et Meyreuil, et deux hôtels technologiques.

Avec plus de 74 000 étudiants, dont 10 000 internationaux, le campus universitaire d’Aix Marseille est l’un des plus importants de France. Au-delà d’une offre universitaire très complète, la ville accueille aussi l’école d’ingénieurs Arts et Métiers ParisTech, Science Po Aix, une école d’art et l’Ensosp, l’école des sapeurs-pompiers.

Enfin, Aix-en-Provence séduit pour son offre culturelle fournie. Festivals de musique, d’art lyrique, de jazz, de piano, de danse et même de BD se succèdent dans la ville qui accueille déjà de belles institutions culturelles. Telles que l’immense musée Granet et ses 12 000 œuvres, la fondation Vasarely, Caumont Centre d’Art ou encore l’atelier de Cézanne. C’est en effet ici que le père de la peinture moderne est né.

Dans quelle zone habiter ?

Le Pays d’Aix est composé de cinq bassins de vie, comportant chacun des atouts différents. 

Bassin centre

Organisée autour d’Aix, cette zone s’étend vers l’est jusqu’à la montagne Sainte-Victoire, en englobant des communes comme le Tholonet, Saint-Marc-Jaumegarde et Vauvenargues.

150 000 habitants, soit un peu plus du tiers de la population du Pays d’Aix, ont élu domicile dans ce secteur qui présente une forte densité d’emplois. Grâce à l’importance de ses infrastructures universitaires et judiciaires, Aix-en-Provence joue un rôle majeur dans l’aire urbaine Aix-Marseille, notamment dans l’éducation, la santé et la culture.

Bassin sud

Entre Aix et Marseille, le bassin minier et l’étang de Berre, cet espace est un lieu de convergence qui a fortement contribué au développement de l’aire métropolitaine. Riches d’un excellent maillage de transports en commun et proches des bassins d’emploi, Bouc-Bel-Air et Simiane-Collongue ont les faveurs des cadres et des professions libérales. Une attractivité qui bénéficie aux autres communes de la zone telles que Mimet, Vitrolles, les Pennes-Mirabeau et Cabriès. Ce secteur compte plus de 88 000 habitants.

Bassin Val de Durance

Au nord d’Aix-en-Provence, à la frontière du Lubéron, cette zone se caractérise par une agriculture encore dynamique. Mais depuis l’implantation du projet ITER sur le site de Cadarache, ce secteur bénéficie d’un développement résidentiel et économique. Entre la Roque d’Anthéron, Pertuis et Meyrargues, plus de 51 000 habitants ont ainsi choisi de vivre dans le bassin Val de Durance.

Bassin Chaîne des Côtes et Trévaresse

Lambesc, Eguilles, Rognes, Ventabren, Saint-Cannat… À l’est de l’étang de Berre, proche de Salon-de-Provence, ce territoire regroupe plus de 35 000 habitants. Ils apprécient les espaces naturels de grande qualité et une agriculture performante. Mais c’est sans doute la commune de Coudoux qui attire le plus de nouveaux habitants. A seulement 20 minutes du centre-ville aixois, la ville dispose de jolies maisons avec jardin, proches des commerces de proximité. Afin de préserver la qualité de vie des habitants, la croissance résidentielle s’accompagne d’une mise à niveau progressive des services à la population.

Bassin Haute Vallée de l’Arc

Autrefois bassin minier de Provence, la zone industrielle de Peynier-Rousset a réussi sa reconversion, grâce à l’implantation d’un pôle centré sur la micro-électronique. La Haute Vallée de l’Arc est désormais un centre d’activités prospères dans les nouvelles technologies et donc un espace très sollicité. Ce bassin compte aujourd’hui près de 38 000 habitants et son niveau d’équipements s’ajuste peu à peu aux besoins des ménages.