Paris, toujours plus séduisante

Évoluer dans l’un des plus grands marchés d’emploi européens, se former dans des universités élitistes, être au cœur de la vie culturelle dans l’une des villes les plus touristiques du monde… Paris a tout pour séduire de nouveaux arrivants. La capitale française a même été sacrée ville la plus attractive d’Europe pour les investisseurs immobiliers en 2018, par le cabinet CBRE.

Les prix ont beau être élevés, le marché immobilier neuf parisien est toujours aussi attractif en 2018. Les petites surfaces intra-muros font le bonheur des investisseurs, des jeunes actifs et des étudiants, quand les familles privilégient les quartiers périphériques et la petite Couronne. On observe ainsi une hausse du nombre de transactions à Paris, mais aussi en première couronne notamment en Seine-Saint-Denis, dans le Val-de-Marne et dans les Hauts-de-Seine, où les prix sont plus abordables.

Les valeurs sûres

Traditionnellement plébiscitée par les acquéreurs, la Rive Droite continue de séduire. L’hyper-centre parisien attire ainsi encore de nombreux investisseurs français et étrangers. Même si les prix atteignent des sommets, les biens se vendent toujours facilement dans le Marais. Les secteurs périphériques comme le Haut-Marais, Arts et Métiers et les rues du Temple et de Bretagne sont aussi très recherchés pour leurs prix plus doux. Chic et raffiné, le centre Rive Gauche est lui aussi très prisé. Les familles aisées élisent domicile dans le 6e ou le 7e, quand le secteur Nord-Est est privilégié par les acquéreurs désireux de grandes surfaces à rénover.

Les quartiers qui prennent de la valeur

L’arrivée du tramway a permis de désenclaver les 13e, 14e et 15e arrondissements. Plus calmes que l’hyper-centre, ces secteurs sont désormais recherchés. Idem pour le 19e qui se transforme jour après jour. L’installation de la Cité de la Musique et des Sciences bénéficie au quartier. Autrefois industriel, le 19e attire désormais une population jeune et “bobo”. Encore relativement abordables, les biens autour de Jourdain, du Canal de l’Ourcq et des Buttes Chaumont partent très facilement. Le même phénomène se produit dans le 20e qui est en train de devenir cool et branché.

Pourquoi choisir Paris ?

En regroupant 8 départements dont Paris, la région francilienne compte près de 12 millions d’habitants, soit 18,5% de la population française. Le PIB d’Île de France représente plus de 30% du PIB de France métropolitaine. Investir à Paris, c’est donc être au cœur de l’action, dans une ville qui polarise l’ensemble de l’activité économique française. La capitale est le siège de nombreux groupes nationaux et internationaux. Paris est d’ailleurs à la troisième place du classement Forbes des villes les plus influentes au monde, derrière Londres et New-York.

Régulièrement considérée comme l’une des meilleures villes étudiantes, la capitale française peut aussi se targuer d’avoir le plus d’universités reconnues mondialement, après Londres. En tout, 500 000 étudiants sont recensés dans le Grand Paris.

Vivre à Paris, c’est aussi vivre dans la plus belle ville du monde, où se bousculent des millions de touristes chaque année. Une ville musée par excellence, où chaque promenade est un enchantement, de par la richesse du patrimoine. La ville Lumière dispose de 180 musées et monuments historiques qui valent tous le détour. Expositions, concerts, spectacles, cinéma… Au quotidien, les Parisiens chérissent l’offre culturelle colossale à leur disposition. À tel point qu’ils ne savent souvent plus où donner de la tête !

 

 

Les arrondissements

  • Le 1er Avec moins de 2 km2 de superficie, c’est l’un des plus petits arrondissements de Paris. Il comporte pourtant un condensé de lieux emblématiques tels que Le Louvre, les Tuileries, la place Vendôme, le Palais Royal ou encore la Concergierie. Les acquéreurs s’arrachent les beaux immeubles anciens de style haussmannien.
  • Le 2e Organisé autour de l’ancienne Bourse de Paris, il héberge des rues cultes telles que la rue Montorgueil, la rue de la Paix, la rue Montmartre et de nombreux “passages”, ces galeries intérieures qui traversent de part en part de grands immeubles. Dans ces ruelles historiques se trouvent commerçants, restaurants, boutiques et hôtels typiquement parisiens, ainsi que des musées consacrés à la photographie et aux arts graphiques.
  • Le 3e À cheval sur le Marais, c’est un secteur aussi vivant que reposant. Apprécié pour ses galeries d’art, le 3e abrite également, le Musée Picasso, le Carreau du Temple et les Archives Nationales.
  • Le 4e De la cathédrale Notre-Dame au Marais, le 4e est traversé par la Seine en englobant l’Île de la Cité, le Centre Pompidou et l’Hôtel de Ville. Il a les faveurs des touristes comme des habitants, puisqu’il regorge de bonnes adresses pour manger, boire un verre et faire des emplettes.
  • Le 5e Entre le Panthéon et la Sorbonne, en passant par la rue Mouffetard, c’est le coin le plus ancien de Paris. Mais aussi l’un des plus étudiants. Malgré l’attractivité touristique, le quartier latin est agréable à vivre et animé le soir autour du boulevard Saint-Germain.
  • Le 6e Odéon, la fontaine Saint-Michel, des brasseries mythiques, les bouquinistes sur les quais… Très chic, le 6e accueille le Sénat et son jardin du Luxembourg. Ses habitants apprécient les cafés littéraires, boutiques de marques et autres galeries d’arts. C’est l’un des arrondissements les plus chers de la ville.
  • Le 7e L’un des secteurs les plus touristiques et prestigieux de la capitale, puisque c’est ici que s’élève la tour Eiffel et d’autres illustres monuments tels que le pont Alexandre III, les Invalides ou encore le Palais Bourbon. C’est aussi un secteur culturel puisque le 7e rassemble le musée d’Orsay, celui du quai Branly, le musée Rodin et le musée Maillol. De riches étrangers investissent, que ce soit pour un studio ou un 5 pièces.
  • Le 8e Autrefois lieu de cultures maraîchères, le 8e incarne aujourd’hui la quintessence du chic parisien. C’est ici que se situent les Champs Élysées et le Palais présidentiel, ainsi que de magnifiques hôtels particuliers et des lieux de sortie branchés. Entouré de parcs, le quartier de l’Europe offre plus de tranquillité. Tandis que la Madeleine est l’apanage des Ambassades et des enseignes de luxe.
  • Le 9e C’est le cœur de Paris, desservi par 19 stations de métro. Ses grands magasins, ses célèbres salles de spectacles comme l’Opéra Garnier, les Folies Bergères et l’Olympia, ses Nouvelles Galeries… Le 9e est l’un des quartiers les plus animés de la Rive Droite. Notre-Dame-de-Lorette et la Trinité sont des zones plus résidentielles avec des rues commerçantes.
  • Le 10e Situé sur la rive droite de la Seine, le 10e compte le faubourg Saint-Denis et le Canal Saint-Martin. Autrefois populaire, le secteur s’est embourgeoisé et accueille désormais une population dite “bobo”. Animé et très commerçant, l’arrondissement et ses rues étroites ont tout pour séduire. Sans compter la présence de la Gare de l’Est et de la Gare du Nord.
  • Le 11e Branchés et très festifs, les secteurs d’Oberkampf, Voltaire et Bastille ont les faveurs de la jeunesse. Grâce aux nombreuses petites surfaces qu’il comporte, ce quartier représente un investissement sûr.
  • Le 12e Il se caractérise par ses nombreux espaces verts, dont le Parc Floral, le Bois de Vincennes et le Parc de Bercy. Le secteur a bénéficié d’ambitieuses rénovations ces dernières décennies et offre un cadre de vie plus calme.
  • Le 13e À l’écart de l’agitation touristique, le 13e ne manque pas de charme. L’ancien territoire ouvrier accueille aujourd’hui le plus grand quartier asiatique d’Europe, l’impressionnante place d’Italie, la bibliothèque François Mitterrand, la gare d’Austerlitz, la manufacture des Gobelins et l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. De par sa proximité avec Bastille de l’autre côté de la Seine, c’est un secteur intéressant avec des prix accessibles.
  • Le 14e La tour Montparnasse domine le coin. Et les cinémas, théâtres, brasseries, restaurants et musées côtoient des lieux emblématiques comme les Catacombes, le Parc Montsouris et la Fondation Cartier pour l’art contemporain.
  • Le 15e C’est le plus peuplé de Paris, avec 240 000 habitants. De Saint-Lambert à Commerce, en passant par Convention, c’est un coin privilégié par les familles qui recherchent des grandes surfaces, des commerces de proximité et un cadre de vie tranquille.
  • Le 16e Bordé à l’est par la Seine et par le Bois de Boulogne à l’ouest, c’est l’un des secteurs les plus chics de l’ouest parisien. Au Sud, de larges avenues arborées bordent des immeubles haussmanniens. Les biens immobiliers sont plus variés au Nord, où les petites surfaces côtoient les imposantes villas. Les familles aisées apprécient la présence d’écoles publiques et privées de qualité, de commerces, de musées et de restaurants haut de gamme. Le tout dans une atmosphère feutrée et paisible.
  • Le 17e Accessible par la porte Maillot ou la place Charles de Gaulle Étoile, le 17e est bien desservi en transports en commun. Tout type de biens sont proposés : des petites surfaces abordables aux maisons familiales.
  • Le 18e Cet arrondissement englobe à la fois la Butte Montmartre dont le Sacré-Cœur fait le bonheur des touristes, et les quartiers cosmopolites de Barbès et La Chapelle. C’est dans cette zone que les prix sont les plus bas. La Chapelle s’apprête à bénéficier de grands aménagements pour redorer son image.
  • Le 19e Il se partage entre la musique, les sciences et les espaces verts. C’est ici que se trouvent les canaux de l’Ourcq et de Saint-Denis, le parc de la Villette et la Cité des Sciences. Très accessible en transports, ce territoire ne cesse de gagner en popularité.
  • Le 20e Avec une population frôlant les 200 000 habitants, c’est le troisième arrondissement le plus peuplé de Paris. Le taux locatif atteint les 69 %. Le 20e est connu pour son cimetière du Père Lachaise. Les habitants aiment le charme populaire de Belleville et Ménilmontant, vieux faubourgs de Paris.

La Métropole du Grand Paris

paris vue aérienneDepuis 2016, l’agglomération parisienne est devenue une grande métropole mondiale. Le Grand Paris regroupe 124 communes et accueille 7 millions d’habitants. Cette immense collectivité locale englobe Paris intra-muros et sa petite Couronne : Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne. Le but ? Améliorer le cadre de vie des Parisiens en facilitant les déplacements entre la capitale et la banlieue. Pour ce faire, de grands projets sont en cours comme le développement de nouvelles lignes de métro automatiques via le Grand Paris Express.

 

  • L’ouest parisien : Grâce au RER A, Saint-Germain-en-Laye est à seulement 20 minutes de la Défense. Proche de la forêt, la ville offre un cadre de vie reposant. Avec ses multiples espaces verts et des prix inférieurs à ceux de la capitale, Boulogne-Billancourt a aussi de quoi séduire. Les villes voisines d’Issy-sur-Seine et de Vanves ont d’ailleurs les faveurs des travailleurs depuis plusieurs années.
  • L’est parisien : Les familles apprécient Vincennes grâce à son accessibilité et ses nombreux lieux de détente et de divertissements. Plus au nord, Montreuil attire les jeunes cadres dynamiques, les artistes et les familles cosmopolites à la recherche de calme.
  • Le nord de Paris : Saint-Ouen, Saint-Denis et Gennevilliers sont des villes déjà très demandées. Argenteuil est récemment devenue attractive grâce à ses berges de Seine réaménagées et la présence de deux gares. D’ici une dizaine d’années, la ville sera même reliée à la Défense et à Roissy, grâce au Grand Paris Express. C’est donc un secteur à garder en tête. Idem pour Clichy qui s’affirme comme un territoire d’avenir.
  • Le sud de Paris : Cette région s’apprête à devenir particulièrement attractive, grâce à l’arrivée imminente du Grand Paris Express. En effet, d’ici à 2024, Pont-de-Sèvres et Noisy-Champs seront reliées par la ligne 15 sud, d’ouest en est. 22 communes seront desservies par ce futur métro, dont Champigny-sur-Marne, Villiers-sur-Marne, Créteil ou encore Villejuif. Les villes concernées vont voir arriver de nouveaux habitants, surtout pour celles qui disposent encore de réserves foncières. La construction de 18 000 logements est prévue autour de ces gares. Un campus consacré à la recherche et à la santé devrait également voir le jour, près de la gare de Villejuif, au centre de la ligne 15. La construction d’une résidence universitaire devrait profiter au secteur bordant la gare de Créteil-l’Echat. Plus au sud, à seulement 26 km de Paris, Évry s’affirme, quant à elle, comme une ville verte et durable pleine d’atouts.